AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
/! Non, ceci n'est pas une réouverture, juste un petit lifting pour le plaisir des yeux de ceux qui passeraient encore de temps en temps sur le forum !! On pense toujours à vous ♥️♥️♥️ /! (d'ailleurs si l'envie vous prend, rejoignez nous : Rise From the Ashes)

Partagez | .
 

 Run you clever boy and remember ! [Tamsin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 160
Date d'inscription : 23/08/2014
Localisation : Beacon Hills






MessageSujet: Run you clever boy and remember ! [Tamsin]   Mer 15 Oct - 22:41


Run, you clever boy and remember...

Mais que fait la police ?


Cela faisait seulement deux jours que Nathan était rentré à Beacon Hills. Pour le moment, il n'avait pas vraiment eu l'occasion de sortir. Déballer ses cartons, ranger ses affaires, passer du temps avec ses parents. Il n'avait même pas eu une minute pour sortir sa guitare et jouer quelques accords. Skyler lui avait bien proposé d'aller à une soirée après avoir achevé de ranger sa chambre mais il avait poliment refusé sa proposition.
Mais maintenant qu'il était dans sa chambre, allongé dans son lit à contempler le plafond, il se sentait un peu bête d'avoir rejeter la proposition de sa soeur. Rapidement, il jeta un coup d'oeil à son radio-réveil. Il avait encore le temps d'envoyer un message à sa soeur pour lui demander de venir le chercher et de l'emmener. Il se précipita alors sur son téléphone et envoya son sms. Deux minutes après, sa soeur lui avait répondu qu'elle repassait à la maison dans dix minutes chercher deux trois bricoles et qu'elle le prendrait à ce moment-là.
Dix minutes pour se préparer : top chrono ! Il ouvrit sa buanderie en grand et attrapa une veste noire, une chemise blanche et un pantalon en toile. Il attrapa alors ses vêtements et partit dans la salle de bains pour faire un brin de toilette. Une douche rapide, un peu de parfum, de déodorant et enfin les vêtements. Il jeta alors un coup d'oeil à l'horloge de la salle de bain. Il avait encore deux minutes pour mettre la main sur ses bagues, son bracelet et sa montre.
Alors qu'il courrait jusqu'à sa chambre, il entendit le bruit du moteur de la voiture de sa grande soeur. Il récupéra ses derniers effets, retourna dans la salle de bains pour un dernier coup de peigne et se précipita au rez-de-chaussée pour retrouver sa soeur, tout sourire, prêt à partir.


Alors on y va ?

Inutile de raconter en détail la suite de la soirée. Ils firent le trajet en voiture, échangèrent deux trois plaisanteries sur la route puis ils arrivèrent chez l'organisatrice de la soirée, assez jolie au demeurant. Nathan fit connaissance avec deux trois personnes, dragua l'organisatrice en réussissant à récupérer son numéro et but un peu d'alcool. Enfin, il se tenait sur le canapé du salon, un bras autour de sa future ex-copine avec un verre d'alcool à la main. La fatigue commençait à le gagner mais il arrivait à lutter péniblement contre le sommeil. Il but une nouvelle gorgée d'alcool et ferma les yeux un court instant. Quand il les rouvrit, il se trouvait au milieu de la forêt de Beacon Hills. Comment était-il arrivé là ? Une étrange tension planait dans l'air. Au loin, il aperçut une jeune femme aux cheveux bruns assez longs puis un hurlement transperça le silence de la nuit. Dans le ciel, la lune éclairait péniblement la clairière dans laquelle Nathan se trouvait. Une ombre furtive passa devant lui, lui coupant momentanément la vue.
Le blondinet se réveilla en sursaut et se leva d'un bond du canapé dans lequel il se trouvait. Sa nouvelle copine fut un peu déboussolé par son attitude puis elle lui attrapa la main. Du coin de l'oeil, il vit le regard de Skyler posé sur lui. Mieux valait ne pas créer de problème...


Excuse-moi, j'ai juste fait un mauvais rêve... Je vais me passer un peu d'eau sur le visage. Tu peux me dire où se trouve la salle de bain ?

Il s'éclipsa alors du regard de sa soeur et se réfugia rapidement dans la salle d'eau qu'il ferma à clé. Il se passa un peu d'eau sur le visage pour se réveiller tandis que son esprit se repassait cet étrange cauchemar. Enfin, Nathan savait ce que signifiait ce qu'il avait vu ce soir. Il en avait fait que trop souvent l'expérience. Il avait eu une vision de la forêt de Beacon Hills. La jeune femme qu'il avait vu dans son rêve était en danger. Il se devait de faire quelque chose mais aller dans une forêt en pleine nuit, cela ne le tentait pas plus que ça. Rien qu'à envisager cette possibilité, le garçon sentit ses jambes trembler. Pour ne pas tomber, Nate agrippa le bord du lavabo et se lança un regard déterminé à travers le miroir. De toute façon, il n'avait pas le choix, il devait y aller ! Il ne pouvait pas laisser cette jeune femme en danger.
Il sortit alors discrètement des toilettes et pour éviter toute question étrange, il s'enfuit de la maison sans prévenir personne.
Une chance pour lui que la forêt fusse à seulement 500 mètres de la maison où avait eu lieu la soirée.
Son coeur battait à 100 à l'heure mais il ne pouvait pas reculer maintenant. Il fit tourner sa bague en argent autour de son doigt, vérifia ses réserves de poudre de sorbier dans son sac et pénétra dans la forêt. Mais comment allait-il faire pour trouver la personne qu'il recherchait ? Chaque bruit étrange le faisait sursauter et en à peine dix minutes, le blondinet était déjà en sueur, en train de s'imaginer les pires scénarios catastrophes.
Il tenta de prendre une profonde inspiration mais l'air se bloqua entre sa bouche et ses poumons. C'était vraiment pas le moment de faire une crise de panique ! Le jeune Knievel serra le poing et l'alcool aidant, il réussit à se contrôler. Prenant le temps de jeter un coup d'oeil autour de lui, il aperçut une faible lueur sur sa droite.
De toute évidence, il s'agissait d'une lampe torche. Le voilà sauvé ! Si cette personne avait une lampe torche, elle avait des difficultés pour voir dans le noir et donc ce n'était pas un loup.
Nathan se précipita vers la personne qui se révéla être la dame de sa vision. Ne l'ayant vu que quelques instants dans son rêve, il n'avait pas pu voir qu'elle portait un uniforme de police.


Est-ce que vous allez bien ? demanda-t-il.

La sueur perlait de son front et son souffle était saccadé. Pour n'importe quelle personne normale, Nathan était en état de choc et l'alcool le rendait complètement fou. Puis comment expliquer qu'il avait la capacité d'avoir des visions et que l'une d'elles l'avait poussé à venir dans ce bois, la nuit alors qu'un hurlement se fit soudainement entendre !
Un sentiment de panique s'empara de Nate qui recula de quelques pas pour se placer derrière la policière. Il fit tourner sa bague en argent autour de son doigt pour tenter de se calmer. L'alcool lui permettait seulement de ne pas suffoquer et de s'écrouler sur le sol mais il n'en demeurait pas moins tétanisé par la peur.





_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 333
Date d'inscription : 20/03/2014






MessageSujet: Re: Run you clever boy and remember ! [Tamsin]   Jeu 23 Oct - 2:05


   

   
Run you clever boy and remember !
ft. Nathan Knievel


“ I know you’re afraid. But being afraid is all right. Because didn’t anybody ever tell you? Fear is a super power. Fear can make you faster, and cleverer, and stronger. And one day, you’re going to come back to this barn, and on that day, you’re going to be very afraid indeed. But that’s okay. Because if you’re very wise and very strong, fear doesn’t have to make you cruel or cowardly. Fear can make you kind. ”



Tout était redevenu normal au commissariat de police. Enfin, pour ma part plutôt. J'avais retrouvée mon poste et toute cette histoire avec Alistair avait été oubliée des esprits. Il y avait déjà beaucoup trop de chose à faire pour s'attarder sur de telles futilités. Les meurtres d'une rare atrocité continuaient de perpétrer. Et bien qu'il semblerait qu'il n'y ai aucun lien avec le surnaturel, ce n'était pas pour autant que les enquêtes étaient plus facile à élucider.  Ce soir, j'avais la charge de patrouiller aux alentours de la réserve de Beacon Hills avec un autre collègue histoire de se répartir la zone qui était vraiment très vaste et qui était la plus dangereuse aussi, vu tout ce qu'ils se passait en ce moment.  Mais j'avais la chance de ne jamais être tombée sur quelque chose d'étrange/de dangereux lors de mes patrouilles donc je ne me faisais pas de soucis pour ce soir. J'étais plutôt confiante.

Seul le bruit de mes pas raisonnant dans la réserve plongée dans l’obscurité déchirait le silence. Il faisait nuit noir lorsque je pénétrais dans la foret munie de ma lampe torche et de mon talkie-walkie. Des branches qui craquaient. Des feuilles qui se froissaient. Le vent qui grondait aux oreilles et mettant les larmes aux yeux. Yep, pour l'instant tout était normal. Je jetais un regard en arrière, les lumières de la ville n'étaient plus visible à cause des arbres et des fourrés. Tout était noir. Même le ciel étoilé était masqué par les branches. Je tendais l'oreille pour entendre quelque chose, n'importe quel son qui pourrait me sembler anormal. Mais il n'y avait que le vent qui arrachait les fragiles feuilles et me sifflait aux oreilles. Des brindilles craquaient au loin puis un bruissement dans les fourrés attira mon attention. Je brandissais la lumière de ma lampe torche quand un jeune homme blond apparu dans mon champ de vision. Heureusement que je l'avais entendu arriver... Sa question me désarçonna. Et-ce-que j'avais vraiment l'air d'être d'une demoiselle en détresse ou d'une jeune femme perdue à la recherche d'un petit peu d'aide ? Merci de blesser mon ego, jeune homme. Un sourcil haussé, je hochais la tête et alors que je m’apprêtais à prendre la parole, je m'apercevais qu'il était en état de choc. Pour le coup, c'était moi qui me demandais à présent si lui allait bien. Non, je ne me demandais pas, j'en étais certaine. Je posais une main rassurante sur son épaule pour essayer de le calmer, le regardant dans les yeux pour retirer son attention pour qu'il se focalise sur moi.

- Respire calmement et compte doucement avec moi. Un... Deux... Tro...

Alors que j'essayais de calmer le jeune homme, en respirant calmement pour qu'il en fasse de même et comptait doucement jusqu’à dix, un hurlement se fit entendre. Voilà qui n'allait pas aider la situation... Je ne paniquais pas, il fallait que je reste calme, le jeune homme paniquait déjà pour deux. D'ailleurs, ce dernier se réfugia derrière-moi. Je brandissais ma lampe torche autour de nous mais rien aux horizons. Je m'en doutais, le hurlement que nous avions tout deux entendus était encore assez lointain mais au moins vérifier ainsi que rien ne se trouvait dans les parages pour l'instant pouvait aider à rassurer le jeune blond. En temps normal, je me serais dirigée vers l'origine du son mais là je ne pouvais clairement pas, j'avais quelqu’un à ma charge et je ne pense pas qu'il soit très d'accord pour me suivre et je ne pouvais pas le laisser ici seul, dans son état. Je prenais donc mon talkie, appuyant sur le bouton pour parler à mon collègue qui patrouillait dans la même zone pour qu'il aille voir ce qu'il se passe. Et sans prendre le temps d'attendre qu'il me réponde ou non, je me retournais vers le jeune homme, toujours en étant très calme pour ne pas aggraver la situation. Tourner le dos face au danger, ce n'était pas très intelligent mais je n'avais pas le choix, la priorité, c'était lui.

- Je comprends que tu puisse paniquer mais je suis là pour t'aider. Il ne vas rien nous arriver et mon collègue est partit voir ce qu'il se passait. C'est surement des jeunes qui s’entraînent pour Halloween.

Bon, ok, ma dernière phrase était un mensonge. Mais si ça pouvait l'aider à se calmer... Il avait l'air tétanisé le pauvre. Mais d'un coté, cela pouvait être une bonne chose qu'il ait peur, si on devait être amener à courir, cela pouvait être utile. La peur amenait l’adrénaline. La peur agissait donc comme un super-pouvoir. Pouvant nous rendre plus rapide, plus intelligent et plus fort. Un peu comme dans les Marvel mais même pas besoin d'être la victime d'un scientifique fou.



img tumblr / code diesel

_______________________________


« how the turkey doing ? »
Have yourself a merry little Christmas, Let your heart be light. From now on, Our troubles will be out of sight. Through the years we all will be together. If the Fates allow Hang a shining star above the highest bough. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 160
Date d'inscription : 23/08/2014
Localisation : Beacon Hills






MessageSujet: Re: Run you clever boy and remember ! [Tamsin]   Sam 1 Nov - 22:21


Run, you clever boy and remember...

Mais que fait la police ?


Pourquoi fallait-il que cela lui arrive à lui ? Il était un druide non ? Un être chargé de guider les loups-garous, capable de prendre de bonnes décisions pour le bien de tous, un être capable de calme et de sagesse. Et bien regardez-le maintenant, tremblant comme une feuille dans un forêt en plein milieu de la nuit ! Et tout ça pour quoi ? Pour sauver une jeune femme qui n'avait visiblement pas besoin d'être sauvée. Une policière était très bien capable de se débrouiller seule ! Parfois, il se maudissait d'être un druide. Sa vie aurait été tellement plus simple dans tous ses cauchemars, sans cet Alpha qui cherchait à le tuer. Les poings serrés, le corps tremblant, il s'était caché derrière la policière brune lorsqu'il avait entendu le hurlement. Quel gamin pathétique... Lui qui avait pour habitude d'être si calme et posé !
La jeune femme posa alors sa main sur son épaule pour tenter de le rassurer mais il eut un nouveau mouvement de sursaut et recula de quelques pas. La brunette tenta de le calmer par la parole cette fois en le faisant compter mais elle fut interrompue par un nouvel hurlement, plus proche cette fois-ci.
Mais étrangement, cette fois, son sang ne fit qu'un tour. L'alcool aidant, il réussit à se ressaisir un peu et avança vers la policière. Après tout, c'était lui le druide et elle la personne à aider.
Il avait toujours de la poudre de sorbier sur lui et la policière avait son arme en cas de problème. Il devrait pouvoir se défendre...en théorie...

Pendant ce temps, la policière scrutait les environs mais rien de visible. Evidemment ! Tout ceci ressemblait étrangement à un mauvais film d'horreur... Maintenant, il fallait espérer que le petit groupe n'allait pas se séparer... En tout cas, cela ne semblait pas être la tournure que prenait les événements. Nathan soupira bruyamment, en tentant de reprendre le contrôle de son esprit. Au moins, il arrivait à contrôler ses tremblements maintenant mais son visage était toujours marqué par la peur.
Puis la policière n'était pas seule puisqu'elle venait de parler à un collègue avec son talkie-walkie. Mais attendez un instant, si elle n'est pas seule... Cet autre individu était peut-être en danger ! Il fallait qu'il prévienne la policière maintenant. Néanmoins, cette dernière était en train de le rassurer en lui expliquant que ce n'était qu'une farce et que son collègue se rendait sur place pour voir de quoi il s'agissait.


Non écoutez-moi, votre collègue est en danger ! Ce qui traîne dans cette forêt ce soir est bien plus dangereux que des gamins qui font des farces. Dites-lui de faire demi-tour et que nous allons le rejoindre !

Son regard était déterminé, sa voix tremblotante de toute à l'heure laissait place à une étrange assurance pour un garçon qui était mort de peur. Car oui, il l'était mais il n'allait tout de même pas laisser mourir quelqu'un par simple couardise. Il avait fait l'effort de venir, il n'allait pas rester les bras croisés... D'ailleurs, la policière le regardait étrangement, encore surprise par la réaction du garçon.

Mais qu'est-ce que vous attendez pour le prévenir ? Faites-le maintenant !

Malheureusement pour cet homme, il était déjà trop tard. Quelques secondes après la dernière phrase de l'adolescent, la voix du policier s'échappa du talkie pour appeler à l'aide. Il se disait être attaquée par une sorte de grosse créature sauvage avant de pousser un puissant cri de douleur avant de laisser place à un silence absolu. Un hurlement se fit alors de nouveau entendre. Par réflexe, le garçon leva la tête vers le ciel mais ce n'était pas la pleine lune. Etait-ce un tueur sanguinaire ou bien un louveteau qui ne maîtrisait pas ses pulsions ? Ou peut-être que c'était lui...
Un étrange sentiment le parcourut de part en part comme si un liquide glacial coulait dans ses veines. Le malaise était là mais étrangement, il n'avait pas peur.


Qu'est-ce qu'on fait maintenant ? Dites moi que vous avez une idée madame. La seule chose à laquelle je pense c'est courir aussi vite que l'on peut mais vu ce qui se trouve ici, je ne pense pas que cela soit d'un grand secours...

Lui qui d'habitude serait parti en éclaireur pour voir ce qu'il avait en face... Maintenant, il ne pouvait pas se le permettre. Il y avait cette femme avec lui. Il devait la protéger de ce qu'il y avait dans cette forêt. Cet endroit lui faisait du bien... Il contrôlait son angoisse, sa peur le boostait et sa curiosité le poussait à aller de l'avant.



_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 333
Date d'inscription : 20/03/2014






MessageSujet: Re: Run you clever boy and remember ! [Tamsin]   Jeu 6 Nov - 14:48


   
Run you clever boy and remember !
ft. Nathan Knievel


“ I know you’re afraid. But being afraid is all right. Because didn’t anybody ever tell you? Fear is a super power. Fear can make you faster, and cleverer, and stronger. And one day, you’re going to come back to this barn, and on that day, you’re going to be very afraid indeed. But that’s okay. Because if you’re very wise and very strong, fear doesn’t have to make you cruel or cowardly. Fear can make you kind. ”




J'aurais du toucher du bois lorsque j'avais eu cette pensée, celle me disant que rien n'allait se passer ce soir. Mais j'avais bien été naïve, on a tous vu au moins un film ou le protagoniste se dit la même chose et il lui arrive quelque chose dans les minutes qui viennent. Et bien, moi non plus je n'y avais pas échappé. Me voilà avec un adolescent à protéger d'une chose non identifiée qui se trouvait dans les bois et aussi parce qu'il fait une crise de panique. Pour le calmer j'avais posé ma main sur son épaule mais cela ne donna pas le résultat escompté, le faisant plus reculer qu'autre chose. Il fallait vraiment que j'apprenne à être moins tactile avec les gens... Au moins, je savais maintenant qu'il valait mieux ne pas toucher une personne dans un état comme celui-ci.

Par chance, nous n'étions pas les seules dans les environs, j'avais un collègue pas loin que j'envoyais aller voir ce qu'il se passait dans la foret. Mais aussitôt, le jeune homme soudain confiant, commença à s'exclamer, me disant que mon collègue était en danger et qu'il fallait qu'il fasse demi-tour car il courait un grand danger dans cette foret. Abasourdie par ce brusque changement de comportement, je ne réagit pas vraiment, me contentant de le regarder étrangement. Alors que je me reprenais, il était déjà trop tard. Horrifiée et impuissante, je l'entendais appeler à l'aide, un cri de douleur puis plus rien. Je prenais rapidement le talkie-walkie en main, appelant désespéramment mon collègue, évidemment sans succès. Je me taisait lorsqu'un hurlement surgit dans la nuit. Oh mon Dieu... Qu'avais-je fait ? Il était mort par ma faute. J'aurais dû le faire venir ici au lieu de l'envoyer dans les bois ainsi comme me l'avait dit le jeune homme devant moi. Bien que je me doutais bien que ce qu'il se passait dans ces lieux n'avais absolument rien à voir avec des adolescents s'amusant, je ne pensais pas non plus qu'il s'agissait d'un loup-garou sinon je n'aurais jamais envoyé mon collègue là-bas. Je pensais plutôt qu'il s'agissait du Ripper. Et le policier aurait pu très bien être capable de s'en sortir devant ce dernier mais définitivement pas contre une créature surnaturelle. Je l'avais envoyé droit dans la gueule du loup...

Les paroles du jeune blond me tirèrent de ma stupeur. M'enfoncer dans une culpabilité profonde ne nous aidera pas alors mieux valait se concentrer pour chercher une solution pour nous sortir de ce merdier rapidement. On se serait retrouver dans un autre contexte, j'aurais relever le madame qu'il venait de prononcer et qui me faisait sentir comme si j'avais dix ans de plus mais là je ne disposais pas vraiment de temps pour me le permettre. Je ne pouvais même pas appeler quelqu'un pour nous porter secours car la personne ne pourra jamais arriver ici à temps... Puis qui je pourrais appeler de toute manière et qui pourrait faire face à une créature surnaturelle ? Mon frère n'était pas en ville pour le moment et en ce qui concernait mon père, ce n'était même pas la peine d'y penser. Je connaissais bien un loup-garou qui pourrait peut être nous aider mais malheureusement, je n'avais pas son numéro. Donc, on ne pouvait pas dire que les solutions affluaient...

- Courir me semble la meilleure solution. Mais certes, on aura jamais le temps d'atteindre la civilisation alors on va courir jusqu'à ma voiture. Elle est garée sur le sentier, à l'entrée du bois.

Je ne doutais pas une seule seconde que le jeune homme pouvait courir très vite, il possédait de grandes jambes et il n'était plus paralysé par la peur alors il n'y avait pas de raison. Après son approbation, je me mettais donc à courir tout en veillant à être toujours auprès du garçon. Arrivée devant la voiture, je la déverrouillais et ouvrais la portière pour prendre dans la boite à gant, un "cadeau" que m'avais laissé mon frère avant de partir, au cas-où. Il s'agissait d'un chargeur pour mon arme, contenant des balles d’aconit tue loup. Remplaçant mon chargeur actuel avec celui-ci, je demandais au jeune homme :

- Tu as le permis ?

J'espérais qu'il l'avait, je comptais là-dessus. Si, il pouvait conduire, je lui laisserais ainsi ma voiture pour qu'il puisse partir d'ici sain et sauf pendant que moi je resterais ici pour retenir la créature et m'assurer qu'elle ne le suive pas.


img tumblr / code diesel

_______________________________


« how the turkey doing ? »
Have yourself a merry little Christmas, Let your heart be light. From now on, Our troubles will be out of sight. Through the years we all will be together. If the Fates allow Hang a shining star above the highest bough. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 160
Date d'inscription : 23/08/2014
Localisation : Beacon Hills






MessageSujet: Re: Run you clever boy and remember ! [Tamsin]   Sam 8 Nov - 13:49


Run, you clever boy and remember...

Mais que fait la police ?


Ne pouvant se permettre de les mettre en danger tous les deux juste pour assouvir sa curiosité, Nathan avait proposé de fuir de la forêt. Mieux valait mettre le maximum de distance entre cette dangereuse créature et eux... Elle venait déjà de tuer quelqu'un et cela avait dû la rendre encore plus incontrôlable. L'adrénaline lui donnait l'impression d'être revenu quelques années en arrière, avant sa rencontre avec l'Alpha qui l'avait mordu. Sa peur le motivait à faire de son mieux, le rendant plus fort et plus intelligent... Comme un super-pouvoir en somme !
La policière sembla accepter l'idée du jeune homme et les deux humains se mirent alors à courir à travers les bois jusqu'à la voiture de la femme brune.
L'oreille tendue, il guettait le moindre son qui pourrait trahir la présence de la créature. Il n'entendait pas un bruit, pas le moindre hurlement ni la moindre brindille craquer sous le poids d'un individu. C'en était pas moins rassurant puisqu'un loup savait dissimuler sa présence à ses proies et un loup-garou suivait cet instinct animal. Les sens en alerte, il suivait la policière qui les menait jusqu'à sa voiture.
Son plan était de la laisser le déposer quelque part puis de retourner dans la forêt. S'il s'agissait d'un louveteau qui ne maîtrisait pas ses pouvoirs, Nathan se devait de lui proposer son aide et le guider. Malgré sa peur et ses angoisses envers les loups-garous, il était toujours un druide !

Ils finirent par arriver devant la voiture assez rapidement. Quelque peu essoufflé, il se précipita vers la porte que la jeune femme venait de déverrouiller. Quelle fut sa surprise quand il vit la jeune femme sortir un chargeur de sa boîte à gants. En soi, ce n'était pas étrange mais il pouvait facilement remarquer qu'il ne s'agissait pas de balles normales. Elles contenaient un liquide coloré que le druide connaissait bien : de l'aconit tue-loup. En quelques secondes, elle remplaça son chargeur par celui qu'elle avait dans la voiture sous le regard du jeune homme avant de lui demander s'il avait le permis.
Ce fut à ce moment-là que les choses parurent limpides pour le garçon. La policière était une chasseuse et un loup-garou qui s'en prenait à un autre était une menace. Elle n'allait qu'appliquer le code d'honneur des chasseurs. Néanmoins, Nate était moins enclin à faire couler le sang. Il voulait être sûr qu'elle n'allait pas faire une erreur et donc il n'allait pas la laisser seule !


Je sais que vous pensez faire le bon choix et que vous voulez me protéger mais je peux vous être plus utile que vous le pensez. D'accord, je suis terrifié et la seule chose qui m'empêche de tomber par terre et de suffoquer est l'adrénaline qui stimule mon cerveau mais j'en connais un rayon sur les loups-garous et j'ai peur que vous fassiez une erreur en chassant et tuant un lycan qui avait juste perdu l'esprit à cause d'une transformation incontrôlée.

Il referma la porte passagère d'un coup pour montrer qu'il n'avait aucune envie de rentrer chez lui en cet instant. Si cette femme était une chasseuse, elle n'avait pas vraiment besoin de son aide mais sa curiosité le poussait à en apprendre davantage et puis, il ne connaissait pas la jeune femme donc il valait mieux éviter qu'elle tue un innocent. Mieux valait tenter de l'arrêter pour le moment !

Puis de toute façon, je n'ai pas le permis donc je crois qu'on a pas trop le choix. Soit vous me ramenez chez moi et je reviens ici aussitôt pour vous empêcher de tuer cette créature, me mettant ainsi de nouveau en danger, soit on fait équipe et on capture cette créature ensemble.
Je dispose d'assez de poudre de sorbier pour enfermer cette créature alors vous acceptez mon aide ou pas ?


La main appuyée sur la voiture, le regard pointé droit vers celui de la policière dont il ignorait toujours le nom. On retrouvait pour la première fois depuis longtemps le Nathan Knievel calme, posé et réfléchi qui aimait se mettre au coeur des ennuis. Enfin, il n'était pas à l'abri de rechuter à un moment et dès qu'il serait rentré chez lui, il ferait une crise d'angoisse des plus violentes de sa vie.
Mais pour le moment, il était motivé à aller au devant des ennuis.




_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 333
Date d'inscription : 20/03/2014






MessageSujet: Re: Run you clever boy and remember ! [Tamsin]   Mar 11 Nov - 4:19


   
Run you clever boy and remember !
ft. Nathan Knievel


“ I know you’re afraid. But being afraid is all right. Because didn’t anybody ever tell you? Fear is a super power. Fear can make you faster, and cleverer, and stronger. And one day, you’re going to come back to this barn, and on that day, you’re going to be very afraid indeed. But that’s okay. Because if you’re very wise and very strong, fear doesn’t have to make you cruel or cowardly. Fear can make you kind. ”


La créature ne semblait pas vouloir se manifester pour l'instant. Peut-être était-elle encore occupée avec le corps de mon collègue... Ou bien, elle nous traquait silencieusement. Oh mon Dieu... Je ne saurais pas dire laquelle de ces deux possibilités était la pire. Et je pouvais même pas me permettre d’espérer niaisement que la créature n'a aucune conscience de notre présence mais ce serait violemment se voiler la face et très stupide de ma part. Si nous, nous l'avions entendue avec nos petites oreilles d'humains alors il n'y a aucune raison qu'elle non, d'autant plus avec son ouïe surhumaine. Quoiqu'il en soit, nous étions arrivés sans encombres devant ma voiture. Mais rapidement les choses devinrent plus compliquées. Il semblerait que tout le plan auquel j'avais pensée ne se réalisera pas. Apparemment, le jeune homme n'avait aucune envie de rentrer chez lui et d'y rester sagement. J'avais l'impression d'avoir un tout autre adolescent devant moi. Et à mon grand étonnement, il semblait en savoir beaucoup plus que ce qu'il laissait paraître. Mais par contre, il se trompait sur mon compte.

- Non, non, je n'avais aucunement l'intention de tuer ce loup-garou. Je ne suis pas comme ma famille... Je comptais juste l'affaiblir et... Hum, et bien j'aurais avisé par la suite. Mais, je ne l'aurais pas tué.

Oui, on pouvait pas dire que je disposais d'un plan infaillible... Faire preuve d'humanité pouvait compliquer les choses, la preuve. Une autre personne aurait tout simplement tuée la créature, chose apparemment plus facile que de risquer de se faire tuer en cherchant à aider un loup-garou. Mais pour l'instant la question que je me posais était comment ce jeune garçon pouvait avoir connaissance de tout cela. Lycan, poudre de sorbier...

- Tu es un druide ?

Cela pourrait expliquer beaucoup de choses. Notamment son entêtement à vouloir à tout prix protéger cette créature. Cet entêtement qui rendait plus difficile ma tâche de devoir faire en sorte qu'il soit hors de tout danger. Pourquoi fallait-il que je tombe sur un adolescent rebelle dans ces circonstances-ci ? Vous pouvez pas savoir à quel point, cela me démangeais de le menotter quelque part pour qu'il m'obéisse... Mais malheureusement, je ne pouvais pas me le permettre. Lorsque je mettrais en place mon plan, le loup-garou pourrait très bien m'échapper et par occurrence, ce jeune homme ne serait qu'un festin offert. Je soupirais.

- Je crois que je n'ai pas vraiment le choix... Mais tu fais ce que je dis, ok ?! Ou sinon, je te jure que je te menotte quelque part ou je t'enfermes dans mon coffre !

Personnellement, je préférais capturer des pokémons que des loups-garous... C'était plus simple et beaucoup moins dangereux. D'habitude, j'étais plus enclin à pratiquer des activités hors du communs mais par contre j'étais beaucoup moins fan de l'idée de mettre quelqu'un d'autre que moi en danger. Puis comment on était censés s'y prendre pour enfermer cette créature avec de la poudre de sorbier ? Cette méthode ne me disait rien qui vaille...

- Alors voilà ce que qu'on va faire. Tu vas tracé un cercle avec ta poudre de sorbier pendant que moi je servirais d’appât. Je l’entraînerais jusqu'ici.

Une chose était sûre, j'allais devoir courir très vite et être armée de beaucoup de chances. J'avais beau faire régulièrement mon footing matinal, ce n'était pas cela qui allait réellement m'aider. Pour m'en sortir, je serais obligée d'utiliser mon arme pour le ralentir et par conséquent être en mesure de courir plus vite et pouvoir l’entraîner dans ce piège sans y laisser ma peau. Pourquoi, n'était-il pas possible de l’appâter avec des petits biscuits comme pour les chiens ? Oui bon, c'est vrai, ce n'était pas non plus comme si j'avais le temps d'aller au supermarché pour aller chercher quoique ce soit et de revenir après... Le manque de temps rendait les choses pas si simples. D'autant plus que je vais devoir le localiser avant que lui nous trouve. Et si cette créature décide de rester silencieuse, je ne sais pas vraiment comme je vais m'y prendre. Parce que si elle nous trouve en premier ça m'étonnerais beaucoup qu'elle nous laisse le temps d'éparpiller cette poudre de sorbier... Mon Dieu, tout cela était tellement risqué et suicidaire.


img tumblr / code diesel

_______________________________


« how the turkey doing ? »
Have yourself a merry little Christmas, Let your heart be light. From now on, Our troubles will be out of sight. Through the years we all will be together. If the Fates allow Hang a shining star above the highest bough. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 160
Date d'inscription : 23/08/2014
Localisation : Beacon Hills






MessageSujet: Re: Run you clever boy and remember ! [Tamsin]   Mer 12 Nov - 23:16


Run, you clever boy and remember...

Mais que fait la police ?


Une folle idée avait germé dans l'esprit du garçon. Celle de partir capturer un loup-garou, rien que ça... Enfin, il fallait dire que c'était pas une expérience inédite, il l'avait déjà fait 4 ans auparavant et disons que cela ne s'était pas tout à fait terminé comme il l'avait voulu. Mais au moins, il savait comment s'y prendre ! Puis de toute façon, il n'allait pas permettre que cette chasseuse tue cette créature... Pour le moment, rien ne faisait croire qu'elle faisait ça consciemment et non par instinct. De bien dangereuses créatures que les loups-garou, un bien lourd fardeau pour un druide de 17 ans. Mais le devoir n'attendait pas le poids des années malheureusement !
Pour le coup, il n'allait donc pas accepter de se faire traiter comme un gamin incapable et se faire ramener sagement chez lui. Il se surprit même à faire du chantage à la policière. Depuis quand il avait gagné autant d'assurance en situation de crise ? L'adrénaline, ça vous change un gamin ! Vaudrait mieux pas que ce gosse apprenne qu'il peut se faire des shoots d'adrénaline via des piqûres sinon il deviendrait aussi insupportable que sa grand soeur.
La jeune femme lui avoua qu'elle n'avait aucune intention de tuer mais seulement de blesser la créature... Elle avait d'ailleurs dit qu'elle n'était pas comme sa famille... Etait-elle issue d'une famille de chasseurs ? Pourtant, elle semblait dire ne pas être une chasseuse ! Elle avait donc décidé de ne pas suivre la formation de sa famille... Devenir une policière était peut-être une pique envers une famille ! Enfin, il n'avait pas vraiment le temps de réfléchir à tout cela.

Le plus important est que le groupe n'avait pas vraiment de plan et Nathan se devait de trouver une idée assez rapidement. Il avait de la poudre de sorbier dans son sac. Il pouvait très bien dessiner un cercle avec la poudre pour piéger la créature ce dont il parla immédiatement à la femme brune. Cette dernière eut pour seule réaction de lui demander s'il était un druide. C'était pas vraiment le moment de d'expliciter son CV mais éclaircir les choses pourrait peut-être aider à avancer.


Oui, je suis un druide de 17 ans mais mon âge ne présume en rien de mes capacités et de mes connaissances ! Vous acceptez mon aide oui ou non ? Inutile de vouloir me menotter quelque part en me laissant, la créature pourrait m'attaquer pendant que vous la traquez de toute façon !

Un petit sourire suffisant se dessinait sur le visage du blondinet. Si la situation n'était pas critique, cela aurait pu être vu comme une marque de défi et il aurait peut-être pris une claque mais cela reflétait seulement sa satisfaction personnelle de voir qu'il maîtrisait la situation. La policière finit par accepter à contrecoeur mais émit la condition que l'adolescent ne discute aucun de ses ordres. Ce dernier hocha la tête sans penser une seule seconde qu'il respecterait sa parole. Puis pour le moment, il avait pas très envie d'être enfermé dans un coffre !
L'adulte lui proposa un plan, celui de tracer un cercle de sorbier et d'utiliser quelqu'un comme appât pour piéger le loup. C'était l'idée de base bien sûr mais le plan comportait quelques failles. Que faire s'ils étaient attaqués pendant l'élaboration du piège et la policière se mettrait en danger en partant à la recherche de la créature !

J'ai peut-être une meilleure idée qui consiste simplement à améliorer la vôtre. On va tracer un grand cercle autour de cette clairière en partant chacun d'un côté et on va s'arrêter avant la fin, afin de permettre au loup de rentrer. Nous, on se place au centre et on attend qu'il arrive. Celui qui est attaqué utilisera la poudre qui lui reste pour créer une protection autour de lui et l'autre finira le cercle pour ainsi piéger la créature. L'effet de surprise devrait nous permettre d'avoir le temps nécessaire pour mettre notre plan à exécution. Puis comme ça, on a pas besoin de se séparer et de se mettre en danger inutilement.

Il prit quelques dizaines de secondes d'arrêt pour fouiller dans son sac et sortir un bocal rempli d'une poudre noire. Il sortit deux petites bourses de son sac et les remplit avec la poudre de sorbier. Il tendit l'une des deux à la policière et attacha l'autre à sa taille.

Mon plan vous convient ? Sinon, j'aurais juste une dernière question avant de commencer... Si jamais on s'en sort pas cette nuit, j'aimerais quand même connaître votre nom ! Moi c'est Nathan, Nathan Knievel mais tout le monde m'appelle Nate.

Il lui tendit une main, attendant que la jeune femme la serre en acceptant de se présentant à son tour. Après tout, aucun plan n'est réellement infaillible et la mort n'était jamais vraiment loin. Un frisson lui parcourut alors le corps et il sentit ses jambes trembler faiblement. La tension était en train de retomber... C'était pas vraiment le moment de relâcher l'attention et encore moins de faire une crise d'angoisse ! Encore un peu Nathan !



_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 333
Date d'inscription : 20/03/2014






MessageSujet: Re: Run you clever boy and remember ! [Tamsin]   Lun 17 Nov - 1:07


   
Run you clever boy and remember !
ft. Nathan Knievel


“ I know you’re afraid. But being afraid is all right. Because didn’t anybody ever tell you? Fear is a super power. Fear can make you faster, and cleverer, and stronger. And one day, you’re going to come back to this barn, and on that day, you’re going to be very afraid indeed. But that’s okay. Because if you’re very wise and very strong, fear doesn’t have to make you cruel or cowardly. Fear can make you kind. ”



Un druide de dix-sept ans... En voilà une chose surprenante ! Et difficile à digérer. Moi qui pensais que c'était un "statut" qui s’acquérait avec l'age et tout. Oui j'avoue que l'image que je me faisais du druide a été légèrement influencé par la célèbre bande dessinée Asterix et Obélix. Et il n'y avait aucun doute que le jeune homme qui se trouvait devant moi n'avait clairement rien à voir avec Panoramix. Mais, le jeune blond restait tout de même intelligent apparemment car il venait d'avoir une pensée similaire à la mienne en ce qui concernait que la créature pouvait très bien l'attaquer pendant qu'il sera menotté. Par contre, son petit sourire me plaisait moins et avait eu le don de me faire rouler des yeux, faisant claquer ma langue contre mon palais. Je prenais donc sur moi, en croisant les bras sur ma poitrine et finissais par accepter son aide car vu la situation, je n'avais pas vraiment le choix. Cela ne m’empêchais pas non plus, d’émettre mes conditions. Le marché conclus, je lui exposai mon plan qui était loin d'être parfait j'en avais conscience, c'était pour cela que je laissais le jeune blond m'expliquer son idée à lui. Avec deux cerveaux, ont devrait arriver à élaborer une stratégie potable. Son idée m'avais l'air assez bonne d'ailleurs. Mais pour pouvoir tracer un grand cercle autour de la clairière, fallait vraiment avoir une assez bonne quantité de poudre de sorbier... Je fis une moue d'autant plus indécise lorsque j'apercevais le bocal. D'habitude, j'étais d'un naturel optimisme mais j'avais quand même du mal à croire que cet objet renfermait assez de poudres... Je prenais la bourse que le jeune homme me tendait.

- Il me convient uniquement si tu es sûr qu'il y aura assez de poudre de sorbier... Tamsin Lannister. Enchantée, Nathan. Et, hm, que le sort puisse nous être favorable...

Je lui serrais la main en esquissant un léger sourire. Je n'avais pas pu m'empêcher d'apporter ma petite dose d'humour pour détendre l'atmosphère. Et de plus, ce serait dommage que Nathan reste sur une mauvaise image de moi si j'y laisse ma peau.

- C'est partit... Et ne t'inquiètes pas, on va s'en sortir !

Il n'y avait plus de temps à perdre si l'on nous voulions pas risquer que le loup-garou nous retrouvent avant que l'on n'ai le temps d'exécuter notre plan. Déjà que c'était déjà un miracle qu'il ne soit pas encore là alors il ne fallait pas pousser la chance trop loin.  Me voici donc marchant le long de la clairière en versant la précieuse poudre délicatement. Chose plutôt ironique en tenant compte du fait qu'habituellement, c'était limite si j'arrivais à doser correctement lorsque je m'essayais à la cuisine... Sauf que là, je n'avais plus le droit à l'erreur, chaque grain de poudre comptait. Et de plus, je devais avoir foi en ce que je faisais pour que cela fonctionne. Tout au long, je gardais un œil sur Nathan au loin, de peur qu'il se fasse attaquer. Oui, j'étais plus effrayée pour sa vie que pour la mienne. Pas que je ne comptais pas vraiment d'importance à la mienne, bien au contraire, mais j'étais chargée de sa protection depuis le moment où il était venu me trouver, tel était mon boulot. Et de par ce fait, je ne permettrais pas que quelque chose lui arrive. Il y avait eu assez de morts pour la soirée.

Alors qu'il me restait encore quelques centimètres voir mètres à parcourir, un bruissement dans les fourrés attira mon attention. Je regardais dans sa direction et apercevais une silhouette debout entre deux arbres, aux yeux d'un bleu glacial. Évidemment, la créature nous avaient trouvés légèrement trop tôt. Je courrais le plus vite possible vers le centre pour l'attirer dans le cercle. Mais quelque chose attrapa mon pied et dans mon élan je chutais.

- Nathan ferme le cercle !

La douleur irradiait dans mon épaule et s'étendait dans tout mon bras. Sous le choc, la petite bourse contenant le reste de poudre de sorbier qu'il me restait, m'avais échappé des doigts. Merde ! Le loup-garou continuait de m’entraîner vers lui tout en plantant ses griffes dans ma chair. Sous la douleur endurée, la tête me tournais mais je tenais bon, sortant rapidement mon arme et lui tirant dans le bras. Le coup de la surprise le fit lâcher et me donna le temps de me reculer et retrouver la bourse qui était tombée finalement pas très loin de moi. Le cœur battant à cent à l'heure, je finissais de tracer le cercle autour de moi, juste à temps. Prions maintenant pour que Nathan avait eu aussi le temps de fermer le cercle pendant que je me débattais et surtout qu'il ai eu assez de poudres. Je reprenais du mieux que je pouvais mon souffle, posant une main sur mon épaule qui me lançais. Même si je ne pouvais dire si c'était cette dernière qui me faisait le plus souffrir ou les griffures laissés par le loup. Mais j'essayais tout de même de garder un visage impassible, fierté de Lannister oblige.
img tumblr / code diesel

_______________________________


« how the turkey doing ? »
Have yourself a merry little Christmas, Let your heart be light. From now on, Our troubles will be out of sight. Through the years we all will be together. If the Fates allow Hang a shining star above the highest bough. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 160
Date d'inscription : 23/08/2014
Localisation : Beacon Hills






MessageSujet: Re: Run you clever boy and remember ! [Tamsin]   Jeu 20 Nov - 16:39


Run, you clever boy and remember...

Mais que fait la police ?


Chose assez étonnante en effet, le garçon se baladait avec une grande quantité de poudre de sorbier. Il avait sorti un grand bocal de poudre pour remplir les bourses en cuir qu'ils avaient partagé entre lui et la policière. Mieux valait être prudent, surtout quand on vit avec l'angoisse de se faire déchiqueter par un loup-garou. Malgré tout, la jeune adulte ne semblait pas tout à fait optimiste quant à leurs chances de réussite. Sa moue indécise trahissait son manque d'optimisme. Génial, comme si Nathan avait besoin qu'on le fasse douter ! Surtout qu'il sentait que ses jambes commençaient à le lâcher... Il ferma les yeux quelques instants, espérant calmer sa respiration en expirant tout l'air que pouvait encore contenir ses poumons.

La policière qui s'appelait Tamsin Lannister lui serra alors la main, scellant ainsi leur alliance. Cette dernière fit même une référence à Hunger Games, ce qui fit sourire le garçon. La plaisanterie le détendit un peu trop et dès qu'il reprit son sérieux, il perdit pied. La vision de la forêt en pleine nuit, les bruits aux alentours, il suffoqua quelques secondes, cherchant à contrôler sa respiration. Un bruit au loin aiguisa sa concentration, un nouveau flux d'adrénaline alimenta son cerveau. Reprenant le contrôle de son corps, le garçon hocha la tête et les deux alliés se mirent à exécuter leur plan. Ils marchèrent le long de la clairière, déposant la poudre avec parcimonie pour créer leur prison. Tout semblait se passer comme prévu.

Alors que leur oeuvre allait être pratiquement achevée, un bruit se fit entendre, beaucoup plus proche cette fois et la créature bondit alors sur Tamsin. Cette dernière tenta de fuir vers le centre du cercle mais elle fut bloquée par la créature et tomba au sol. Devant cette scène, l'adolescent était resté immobile, trop effrayé pour faire le moindre mouvement. Ce fut le cri de la policière qui tira le blondinet de sa paralysie. Son sang ne fit qu'un tour et il se précipita avec sa poudre pour finir le cercle. A cet instant précis, un coup de feu retentit et le loup hurla de douleur. Ses yeux bleus croisèrent ceux du blondinet pendant une fraction de seconde mais cela fut suffisant pour transformer le jeune homme. En un instant, le teint du garçon devint blafard, ses jambes cédèrent sous son poids, son souffle devint court. Il chercha alors à récupérer ses médicaments dans son sac mais ses tremblements incontrôlés l'empêchèrent d'atteindre son objectif.
Pour le moment, plus rien n'importait que sa propre survie. Le temps qu'il lui fallut pour reprendre ses esprits lui parut interminable. Son visage était humide et ses yeux rougeâtres...Il s'essuya alors le visage puis tenta d'ouvrir son sac une nouvelle fois. Ce fut un succès et il avala alors rapidement deux comprimés avec un peu d'eau. Reprenant son souffle, il vit alors le loup s'acharner contre la barrière qui protégeait Tamsin pendant quelques secondes avant de se raviser, hurlant de douleur. D'ailleurs, le loup finit par redevenir humain à cause de la douleur qu'il éprouvait. Il s'agissait d'un homme d'une trentaine d'années, les cheveux poivre et sel avec une barbe de deux jours. La douleur lui avait perdre connaissance et il gisait sur le sol. Son bras saignait et son sang était noir... Contaminé par l'aconit !
Enfin, pour le moment, la seule chose qui importait pour le lycéen, c'était Tamsin qui était visiblement blessé. Nathan avançait difficilement mais il finit par atteindre la policière.


Je dois avoir de quoi faire un bandage de fortune là-dedans. Il fouilla dans son sac et en sortit un long rouleau blanc ainsi qu'un ciseau. Il entreprit de panser la blessure malgré ses tremblements. Qu'est-ce....qu'on fait... fait...

Nathan tomba au sol, perdant momentanément connaissance. L'angoisse l'avait tellement affaibli qu'il en avait fait une crise d'hypoglycémie... Au moins, il avait réussi à tenir jusqu'au bout. Maintenant, Tamsin allait devoir le réveiller et surtout, il allait falloir extraire cette balle du bras du Beta où il finirait par mourir. Même si pour le moment, le seul dans les parages qui pourrait lui sauver la vie venait de quitter le monde des conscients.



_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 333
Date d'inscription : 20/03/2014






MessageSujet: Re: Run you clever boy and remember ! [Tamsin]   Ven 28 Nov - 3:12


   
Run you clever boy and remember !
ft. Nathan Knievel


“ I know you’re afraid. But being afraid is all right. Because didn’t anybody ever tell you? Fear is a super power. Fear can make you faster, and cleverer, and stronger. And one day, you’re going to come back to this barn, and on that day, you’re going to be very afraid indeed. But that’s okay. Because if you’re very wise and very strong, fear doesn’t have to make you cruel or cowardly. Fear can make you kind. ”




Le jeune homme semblait avoir sur lui le kit du parfait petit druide. En plus d'avoir une assez grand quantité de poudre de sorbier sur lui, il avait aussi de quoi faire un bandage. Finalement, j'avais eu de la chance de tomber sur quelqu'un comme lui. Oui enfin non, je retire ce que je viens de dire... Alors que je m’apprêtais à le remercier, il perdit connaissance. Heureusement, j'eus le réflexe de me redresser sur mes genoux et de le rattraper à temps pour éviter que sa tête ne tombe la première contre le sol. "Qu'est ce qu'on fait" venait de devenir "qu'est ce que je fais". Je le déposais ensuite délicatement sur l'herbe. Me voilà désormais avec deux corps inconscients sur les bras...

- Je sais que j'ai l'habitude de faire tomber les hommes à mes pieds mais bon quand même...

L'humour était la seule chose qui m’empêchait de craquer. Au fond, je n'avais envie que d'une seule chose, m'écrouler à mon tour. J'étais démunie, dépasser par toute cette situation. Je n'avais aucune idée de ce que je devais faire. Mes larmes commencèrent doucement à monter sous toute cette pression mais je me reprenais à temps. On avait besoin de moi. Je fermais les yeux quelques petites secondes et inspirai un grand coup avant d'expirer, mon self-control quelque peu retrouvé.

Bon, il fallait que je définisse mes priorités. Nathan ou le loup-garou ? Alors que la réponse était évidente, je vérifiais quand même que le druide respirait normalement avant de m'occuper du métamorphe. Je devais lui retirer la balle, si je ne voulais pas qu'il meurt par ma faute même si il m'avait attaqué. Si j'avais refusé d'être une chasseuse au grand détriment de toute ma famille, c'était pour éviter les situations comme celle-ci et que quelqu'un meure de mes propres mains. Et pour continuer à avoir la conscience tranquille, je devais me dépêcher son était déjà bien noir comme de l'encre. Mais je n'avais aucuns instruments à ma position même pas de pince à épiler... Comment je pouvais m'y prendre ? Mon regard se posa sur ma main, une idée me traversant l'esprit. Oh, God... Mais pourtant si, c'était la seule solution. Avec une mine dégoûtée, j'enfonçai mon doigt dans la plaie priant pour que j'arrive à atteindre la balle assez rapidement et pour qu'elle ne soit pas logé trop profondément sinon tout ces efforts seraient vains... Au fur et à mesure, un haut-le-cœur s'empara de moi. Non, ce n'était pas le moment de vomir... Mais je reprenais mes esprit quand enfin mon doigt rencontra la balle et je pus finalement la retirer. Il avait intérêt à ne pas être agressif lorsqu'il reprendra conscience et que ses attaques n'étaient qu'une perte de contrôle comme l'avait suggérer le jeune druide un peu plus tôt.

Ceci fait, je devais désormais m'occuper de Nathan et arriver à le réveiller avant que le métamorphe reprenne conscience. Et pour cela il n'y avait pas dix-mille solutions qui s'offraient à moi... Je m'excusais d'avance doucement avant de lui donner quelques paires de claques. Le pauvre... Bien qu'il en avait mérité une bien bonne tout à l'heure lorsque l'on se trouvait à côté de ma voiture, désormais ce n'était plus le cas.

- Nathan ?

Si il ne se réveillait pas dans les cinq minutes, je me devais d'appeler les urgences et avec un loup-garou à côté dont je ne connaissais pas les réels intentions et qui n'avait pas contrôle de lui-même ce n'était pas vraiment une chose recommandables même si il était pour l’instant inconscient... Et cela me fit rappeler le nombre de mensonges que je devrais colporter à mon supérieur lorsque tout ceci sera terminé. Mentir aussi dans mon rapport de police que je devrais rédiger mentir sur la cause du décès de mon collègue... Quoique, j'omettrais juste des informations... Je dirais qu'il s’agissait d'une attaque animal et c'était en parti vrai après tout...
img tumblr / code diesel

_______________________________


« how the turkey doing ? »
Have yourself a merry little Christmas, Let your heart be light. From now on, Our troubles will be out of sight. Through the years we all will be together. If the Fates allow Hang a shining star above the highest bough. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 160
Date d'inscription : 23/08/2014
Localisation : Beacon Hills






MessageSujet: Re: Run you clever boy and remember ! [Tamsin]   Lun 1 Déc - 15:35


Run, you clever boy and remember...

Mais que fait la police ?


Toute cette adrénaline, toute cette tension avait fini par se dissiper... Le courage dont le garçon avait fait preuve venait de s'évaporer, son angoisse et sa peur n'avaient pas totalement disparu. Elles étaient juste cachées au fond de lui, l'épuisant un peu plus à chaque seconde. Maintenant que tout semblait se calmer, la pression était redescendue et le garçon avait lutté plus que ce que son corps pouvait supporter. Il s'effondra alors dans les bras de Tamsin qui devait bien se sentir aidée en cet instant. Pendant ce temps, le garçon sombrait dans un état de repos sans le moindre rêve. Heureusement pour lui, son cerveau fonctionnait encore assez bien pour lui permettre de respirer pendant son inconscience.

Cette soirée allait rester longtemps dans sa mémoire... Un loup-garou avait failli le tuer. Cela faisait seulement une semaine qu'il était là... Serait-il vraiment en sécurité quelque part ? Aujourd'hui, il avait sauvé cette policière mais peut-être qu'un autre jour, il ne pourrait rien faire d'autre que de rester paralyser au sol tandis qu'une créature s'en prenait à un des membres de sa famille. Enfin, tout ceci n'était qu'un incident isolé et sa soeur semblait plutôt bien s'en sortir ici... Mais l'Alpha allait surement revenir d'un moment à l'autre. Et ce jour-là... Personne ne serait en sécurité !
Une forte douleur lui transperça le visage. Il pouvait ressentir des picotements le parcourir tout le corps. Il pouvait aussi entendre une voix l'appeler mais cette dernière était si lointaine et faible. Il allait alors de nouveau succomber à l'appel de l'inconscience lorsqu'une deuxième vague de douleur puis une troisième se mirent à l'assaillir.
Le blondinet ouvrit alors les yeux, une grimace de douleur déformant ses traits. Il passa rapidement une main sur sa joue droite avant de se raviser sous l'effet de la douleur.


J'ai vraiment l'impression qu'un camion vient de me rouler dessus...

Nathan se sentait plutôt faible, rien que de tenter de se relever lui fit tourner la tête. Mieux valait rester allongé par terre pour le moment. Il pouvait sentir les feuilles qui s'étaient emmêlées dans ses cheveux et la terre qui s'était accumulée sur ses mains mais il s'en fichait royalement. Son teint avait fortement blêmi et il faisait une crise d'hypoglycémie. Devant la mine inquiète de la policière, il lui fit un sourire et un signe pour lui faire comprendre qu'il allait bien.

Désolé pour la petite frayeur mais ça va mieux... Par contre, j'aurais besoin d'aide pour me relever si ça te dérange pas !

Tamsin lui tendit une main secourable pour l'aider à se relever et le jeune homme l'empoigna avec toute la force qu'il lui restait. Après un effort qui lui parut presque surhumain, le jeune homme réussit à se remettre sur ses jambes mais le sol était encore assez instable sous ses pieds. D'une démarche hésitante, il se dirigea vers son sac et récupéra une barre chocolatée qu'il avait laissé traîner dans son sac depuis son départ du Canada. Jamais il ne fut aussi heureux d'avoir oublier de la nourriture dans son sac. Il remit alors le sac sur son dos et examina alors le métamorphe. En le voyant, il ne put s'empêcher de déglutir. Heureusement qu'il s'appuyait contre un arbre ou bien il serait encore tombé par terre.

Faudrait peut-être s'occuper de lui non ? On peut pas le laisser là et je pense que l'enfermer dans cet état te créerait pas mal de soucis. Une idée de ce qu'on pourrait faire maintenant ? Peut-être l'attacher quelque part et l'interroger ou aller chercher ton collègue peut-être ?
Je suis désolé pour tout ça...


Le garçon baissa la tête et quelques larmes tombèrent sur le sol. Tout ceci avait été trop éprouvant pour lui... Il avait failli mourir... Encore une fois ! Et non, on ne s'habitue pas à échapper à la mort. La peur était toujours aussi présente à chaque fois... Foutu super pouvoir ! Pourquoi fallait-il qu'il soit un tel poids pour la policière alors qu'il était venu pour l'aider ?



_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 333
Date d'inscription : 20/03/2014






MessageSujet: Re: Run you clever boy and remember ! [Tamsin]   Jeu 11 Déc - 15:22


   
Run you clever boy and remember !
ft. Nathan Knievel


“ I know you’re afraid. But being afraid is all right. Because didn’t anybody ever tell you? Fear is a super power. Fear can make you faster, and cleverer, and stronger. And one day, you’re going to come back to this barn, and on that day, you’re going to be very afraid indeed. But that’s okay. Because if you’re very wise and very strong, fear doesn’t have to make you cruel or cowardly. Fear can make you kind. ”





A mon grand soulagement, Nathan finit par reprendre conscience. J'affichais une mine désolée, mes lèvres se pinçant entre elles alors que le jeune homme grimaçait de douleur. Bien qu'il soit désormais éveillé, je ne cessais pas pour autant de m'inquiéter. Il n'avait pas l'air pour autant d'aller mieux et il était vraiment très pâle. Rapidement, l'adolescent entrepris de me rassurer sur son état. J'acquiesçais de la tête sur ses paroles et me levais pour pouvoir lui tendre la main pour l'aider à se relever. A sa démarche on voyait clairement qu'il n'était pas encore tout à fait remis, je ne restais donc pas très loin de lui et gardais un œil prudent sur lui au cas où il s'effondrerait à nouveau. Mais heureusement, il avait l'air de reprendre de la couleur lorsqu'il mangea sa barre chocolatée. Par contre, mauvaise idée d'inspecter le loup-garou juste après avoir mangé... Trop tard. Je ne me donnais pas la peine de l'imiter, je l'avais déjà assez inspecté comme ça le métamorphe, profondément même, mes mains s'en souviennent encore. Je croisai les bras, il n'y avait pas de doute, je n'allais pas réussir à dormir cette nuit et je me doutais bien que le blond non plus.

En effet, ce serait peut-être bien de s'occuper désormais du loup-garou. J'étais justement en train d'y réfléchir. Et effectivement, on ne pouvait pas le laisser là, bien que ça nous aurait vachement facilité la tâche, mais ce serait vachement stupide de notre part. L'attacher et lui poser des questions était une bien meilleure idée. Chercher mon collègue ? Très mauvaise idée ! Je ne pense pas que Nathan soit prêt à voir un cadavre surtout dans son état et aussi dans l'état dans lequel le corps doit certainement être... Même moi, je n'étais pas sûre de pouvoir en être capable. Bien sûr, j'en avais déjà aperçu quelques-uns, ça faisait parti du métier mais lorsqu'il s'agissait du corps de quelqu'un qu'on connait assez bien et avec qui l'on travaillait c'était autre chose... Je passai ma main sur mon front et soufflai un coup. Non, je ne m'occuperais définitivement pas du cadavre, mes autres collègues s'en chargeront. Je n'avais pas à craindre qu'ils découvrent que c'était l'oeuvre d'une créature, car après tout ce n'était pas le premier corps auquel ils ont dû faire face et comme d'habitude ils vont finir par opter pour l'attaque d'un ours ou d'un animal du genre...

- Je.. Hm.. Je vais contacter le poste pour qu'ils aillent le chercher. Et en ce qui concerne le loup-garou, je pense qu'on va l'emmener chez moi, j'ai peut-être un endroit où l'attacher... Heyy, pourquoi tu t'excuses ? Tu en es rien fautif de tout ce qui vient de se passer. Dis-toi, que tu m'as sauvé la vie. Tu ne serais pas venu à mon encontre, j'aurai été moi-même aller voir ce qui se passait et je me serais retrouvée dans le même état que mon collègue !

J'espérais tout de même avoir ma chance de survie si ce cas de figure serait passé. Je fis un léger sourire à Nathan et lui frottait l'épaule pour tenter de le consoler. Les événements s'étaient enchaînés les uns après les autres, nous laissant aucun répit et je comprenais tout à fait le fait qu'il puisse craquer. Tout cela était éprouvant.

- Si tu veux, je peux te ramener chez toi. Il n'y a pas de problème, je peux me charger du métamorphe toute seule.

C'était peut-être la meilleure chose à faire ? Nathan avait l'air à bout et c'était compréhensible. Et pour ma part, je me sentais capable d'endurer le reste toute seule. J'attacherais le loup-garou dans mon petit garage avec une corde, car je ne pense pas que les menottes soient assez solides puis je n'avais pas de chaînes spécialement pour, contrairement à ma famille. Mais bref, ce qui m'importait là, c'était que l'adolescent daigne m'écouter et veuille rentrer docilement chez lui. Seulement, cela m'étonnerait beaucoup...
img tumblr / code diesel

_______________________________


« how the turkey doing ? »
Have yourself a merry little Christmas, Let your heart be light. From now on, Our troubles will be out of sight. Through the years we all will be together. If the Fates allow Hang a shining star above the highest bough. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Run you clever boy and remember ! [Tamsin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Run you clever boy and remember ! [Tamsin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Run You Clever Boy...mais appelez-moi Run ;)
» Remember Austen - le RPG du XIXe
» SUTTON+POPPY-ANN ø we used to be friends, remember ? ø APPARTEMENT#4
» Tamsin E. Lannister
» bet-clever.com

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In Those Yellow Eyes :: Les Bois-