AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
/! Non, ceci n'est pas une réouverture, juste un petit lifting pour le plaisir des yeux de ceux qui passeraient encore de temps en temps sur le forum !! On pense toujours à vous ♥️♥️♥️ /! (d'ailleurs si l'envie vous prend, rejoignez nous : Rise From the Ashes)

Partagez | .
 

 Forgiveness is the key but not for everybody. And for me ? Ft Derek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 93
Date d'inscription : 23/09/2014
Localisation : Beacon Hills






MessageSujet: Forgiveness is the key but not for everybody. And for me ? Ft Derek   Jeu 25 Sep - 16:31



I’m back.
because even if I ran away, I still need you.
 





Ma première envie ? Revenir vers ce qui fut mon second foyer. J’aurais pu me retrouver à valser de famille en famille d’accueil. La famille Hale m’avait tout offert et j’avais surement été la raison d’une grande déception générale. Ils m’avaient tout donné et ce dégout de moi-même ne se fit pas attendre au creux de mon estomac quand je me retrouvais devant la maison en ruine… les murs tenaient à peine. Les flammes avaient léché chaque mur… Tout était si beau avant… Je me tenais à un arbre et me retenais de vomir. Je ne pouvais rester ici plus longtemps.

Voilà à quoi se résumait toute ma vie : une ruine. Du début et jusque-là. Je m’étais enfui pour venger la mort de mes parents. Traquer un être surnaturel bien caché et une famille de chasseur impitoyable. Je sentais encore la fumée, la douleur et l’abandon.
Plus en colère que jamais, je me détournais de la maison et m’enfonçais dans la forêt. Je me laissais embarquer dans mes souvenirs. Les combats avec Derek… les courses avec Laura… Les rendez-vous avec Peter… Cet endroit était rempli de moments du passé. Je ne pouvais les éviter, les oublier et tout me revint comme une claque… Je devais payer pour mon égoïsme… Je me mis à courir comme pour fuir, fuir Derek, Laura, Talia, Cora, Peter et les autres… Mon passé me rattrapait bien trop rapidement. Je savais que j’allais payer pour ma fugue, mon absence…

Arbustes et branches me griffaient les bras, abimaient mes vêtements, les tachaient. Ma chevelure n’allait pas en revenir intacte. Je débouchais sur un grand terrain que je traversais sans faire attention. La soirée était bien avancée personne n’était sur le terrain. J’arrivais au niveau d’une école et m’arrêtais après avoir regardé derrière moi. Je repris mes esprits et réalisais que j’avais parcouru une certaine distance sans vraiment faire attention. J’étais littéralement rongée par la culpabilité. En piétinant, je portais ma main au niveau de ma tête et posais mes doigts un instant sur mon front pendant que la seconde se posait sur ma taille. Je pris ma respiration et soufflais un bon coup. Je me regardais un instant, je n’étais vraiment pas présentable. Je passais mes doigts dans mes cheveux et enlevais les feuilles ou brindilles qui y trainaient. Je repris ma route.
Je marchais d’un pas rapide cette fois et mes talons me remercièrent de leur avoir évité une nouvelle course effrénée.

Je trouvais un endroit pour enlever les traces sur mon visage et mes bras. Je secouais mes cheveux et me trouvais soudainement plus sortable. Un groupe de jeune passa juste à côté d’où j’étais. Derek? Loft? Demain? Adresse. P.A.R.F.A.I.T. Pas besoin d’aller demander tout était servis sur un plateau. Je me mis en route. Je savais où les bâtiments se trouvaient. Certes en 12 ans beaucoup de chose avait changé. De belles maisons avaient vu le jour, des quartiers, des rues… mais c’est comme si je savais où le trouver. L’odeur est une empreinte qui traine. Il suffisait de remonter la piste. Et je n’eus pas trop de mal à arriver au lieu convoité. J’entrais dans le grand bâtiment et remontais jusqu’à arriver devant une grande porte couleur rouille. Je n’entendis pas de bruit. Bizarrement, arrivée sur le seuil je ne pus frapper. Je tendis l’oreille mais ne perçu aucun bruit, pas la moindre respiration.

Je me détendis, je fus à la fois soulagée mais soudainement rattrapée par l’angoisse. Qu’allait-il penser de moi ? Qu’allait-il dire ? Qu’allais-je lui dire ? Je serrais le poing et cognais doucement contre le mur en pleine réflexion.

"Imbécile" Ma langue maternelle reprit sa place et je ne pus m’empêcher de me refaire cette insulte en russe "слабоумный  (prononciation : slaboumnyy lol)" Je ne jurais en Russe que si j’étais énervée et en l’occurrence je m’énervais contre moi-même. Quelle idiote je suis. Pourquoi étais-je là ? En plus dos au danger dans le couloir, au pas de la porte de Derek… Je soupirai et m’affalais l’épaule contre le mur comme désespérée de mon action. Une bonne blague. Mais je ne pouvais plus reculée. Je pense que je me ferais concrètement grillée. Bien que …. Il pourrait penser que c’est l’autre jeune coyote qui est passée… ouais non… ça ne marcherait pas. J’étais piégée. Je m’étais piégée toute seule. Je posais ma tête contre le mur et regardais face à moi attendant que le loup se pointe et me botte sans doute les fesses… Génial…



.pinklemon

_______________________________
    Excuse me for a while...
    ...
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Derek Hale
I’m gonna rip your throat out, with my teeth


Messages : 1379
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 29
Localisation : Haute-Vienne






MessageSujet: Re: Forgiveness is the key but not for everybody. And for me ? Ft Derek   Ven 26 Sep - 17:50


Forgiveness is the key but not for everybody. And for me ?

Feat. Anastasia


C'est toujours pareille... à peine nous avions réglé un problème qu'une dizaines d'autres se pointaient à l'improviste et s'invitaient littéralement dans nos vies. Des soldats ninja sortant de nulle part, le comportement étrange de Stiles et pour ne rien arrangé, l'arrivé d'un gang de chasseurs qui semblaient redoutable. J'avais encore du mal à me faire à l'idée qu'Irina était morte... je l'avais rencontré à New York et nous avions eu une relation assez tumultueuse, cependant elle avait été une amie pour moi et savoir qu'elle s'était descendre aussi facilement, ça me foutait la chaire de poule. Sa sœur, qui était aussi la fameuse amie féline d'Isaac était venue demander mon aide afin de venger sa mort, cependant je ne pouvais l'aider si je n'en savais pas plus sur ces chasseurs et pour l'instant je ne savais rien du tout. Tout ce que je pouvais faire c'était de prévenir un maximum de gens dans mon entourage et leur demander d'être vigilent, raison pour laquelle j'avais demandé à Cora et Isaac de faire passer le message comme quoi je voulais que tout le monde se réunisse au loft demain après les cours. J'espérais que Chris prendrait part à cette réunion, si nous avions vraiment un problème de chasseur, il était le seul à pouvoir nous aider à le régler et à pouvoir nous en dire plus, après tout c'était son univers, pas le notre. Du coup voilà, à peine débarrassé d'une meute d'Alphas et d'un Darach qu'on se retrouve de nouveau dans la panade à devoir se battre et survivre à nouveau. Par chance j'étais totalement remis de la bataille dans le gymnase, je n'avais gardé aucune séquelle et le plus étrange c'est que j'étais manifestement encore un Alpha alors que mes blessures auraient normalement dut me coûter ce rôle... mais le point positif, c'est que je n'étais plus le seul Alpha de cette ville et que je pouvais maintenant me reposer sur Scott même si ce dernier avait visiblement de gros problèmes d'acceptation de son nouveau statue. C'est sûrement pour cette raison que les jeunes loups continuent de venir me voir moi, et non lui. Dans le fond, ça ne me posait pas plus de problèmes que ça, je m'étais habitué au cotés Alpha gardien d'adolescent... et depuis la mort d'Erica, j'avais même tendance à me montrer assez protecteur envers les miens, peut être même un peu trop, mais je ne tenais pas à en voir un autre mourir.

Il était donc impératif qu'ils sachent tous ce qui se passent en ville et qu'ils soient préparé à ce qui les attends... cependant la réunion était pour demain et l'odeur caractéristique qui se trouvait derrière ma porte, venait de m'induire en erreur. Une odeur de coyote, or je n'en connais qu'un seul dans cette ville... cependant, en m'approchant de la porte, je compris qu'il ne s'agissait pas de Malia, cette odeur m'était familière, et je ne l'avais pas sentis depuis bien longtemps. Lorsque j'entendis une voix jurer en Russe, je fus alors convaincue... je levais les yeux au ciel en poussant un soupir blasé, il ne manquait plus que ça à ma liste, une coyote en manque d'adrénaline avec un sérieux problème de dépendance à la vengeance et à la fuite... J'ouvris la porte du loft en me retrouvant nez à nez avec Ana. Je ne l'avais pas vue depuis plus de dix ans, elle avait bien changé, mais j'imagine que j'avais bien changé aussi de mon cotés. Je la fixais quelques secondes sans rien dire avant de finalement prendre la parole : « Tu t'es perdu en route ou au contraire tu as finis par retrouver ton chemin ?? Remarque depuis plus de dix ans... on peu dire que tu as dut en faire des détours avant de revenir par ici... » Mon ton était un peu amère... je suis rancunier, je l'ai toujours été et cette fille que j'avais considéré autrefois comme ma sœur nous avaient lâchement abandonnés du jour au lendemain sans aucun mot, sans aucune explications, donc oui, je l'avais un peu mauvaise et comme j'ai la rancune tenace, cela s'entendait très bien dans le ton de ma voix. Mais je ne suis pas impolis pour autant, du coup je finis par m'écarter de l'encadrement de la porte pour la laisser entrer en ajoutant : « Maintenant que tu es là, je suppose que nous avons beaucoup de choses à nous dire... » Elle allait sûrement poser beaucoup de questions, et je n'avais pas très envie de les entendre et encore moins d'y répondre, mais elle faisait presque partie de la famille donc elle méritait que j'y réponde.



_______________________________