AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
/! Non, ceci n'est pas une réouverture, juste un petit lifting pour le plaisir des yeux de ceux qui passeraient encore de temps en temps sur le forum !! On pense toujours à vous ♥️♥️♥️ /! (d'ailleurs si l'envie vous prend, rejoignez nous : Rise From the Ashes)

Partagez | .
 

 If I wasn't here tomorrow would anyone lose sleep ? feat. Clifford

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 134
Date d'inscription : 20/03/2014
Age : 21
Localisation : Allongé, quelque part...






MessageSujet: If I wasn't here tomorrow would anyone lose sleep ? feat. Clifford   Dim 21 Sep - 19:29
















 ❝What if I just tried not to remember ❞
Would it matter at all ?




Ces derniers jour n'avaient pas été des plus joyeux pour moi. Depuis le petit événement la nuit de l'éclipse lunaire, plus rien n'était pareil à la maison. Je m'étais faire sèchement réprimander par ma soeur, comme prévu, mais le pire était encore à venir. Je n'avais toujours pas de nouvelles d'Abbygail, je n'en avais pas énormément de Robin non plus. Mon petit-frère sortait en permanance, tandis que je passais mes journées allongé dans ma chambre ou dehors à ne rien faire. Comme d'habitude vous me direz, mais là j'avais matière à penser. Je me sentais plus seul que jamais et apparemment tout les astres étaient contre moi. En effet, Erica, mon ex-petite-amie était décédé lors du combat contre les Alpha et je ne l'avais même pas vu... Je n'avais même pas pu la protéger...

Avec tous ça, j'avais assez pour me morfondre sur mon sort. Mais il avait fallu que le poids de mes vies antérieurs viennent se poser sur mes épaules. De plus en plus de souvenirs me revenait et ils n'étaient pas toujorus des plus agréables. Puis Helià avait décidé de partir. Elle avait une affaire à régler je-ne-sais-où encore et avait refuser catégoriquement que quelqu'un l'accompagne, elle avait donc fait sa valise et était partie. Pof ! Comme ça ! Je sais que je disais beaucoup de mal de ma soeur parfois, mais je devais bien avouer que son absence me pesait quand même. Helià avait toujours été comme une seconde mère pour moi. C'était elle qui nous avait élevé Joaquim et moi, elle nous avait protégé, ramener à notre père. Puis amener à Beacon Hills.

Du coup, pour passer le temps, qui me semblait d'autant plus long. Ben... Je dormais. Enfin, quand mes souvenirs ne venaient pas hanter mes rêves. Mais aujourd'hui c'était assez différent, je n'arrivais pas à fermer l'oeil et j'avais presque peur de découvrir ce que j'avais bien pu faire par le passé. J'avais donc décidé de ne pas dormir, mais de sortir un peu. Ainsi je me retrouvais à parcourir les rues de Beacon Hills sans but précis.

Je me sentais un peu bête à marcher sans destination en tête, mais mes pieds semblaient en avoir une. C'est marrant comme mes pieds semblaient bien connaître la ville. Depuis que j'étais arrivé ici, je ne m'était pas perdu une seule fois. Pourtant, je n'étais pas un dieu de l'orientation d'habitude. Mais j'avais l'impression de connaître Beacon Hills comme ma poche. C'était assez perturbant d'ailleurs. Surtout qu'à présent, je me retrouvais à marcher tranquillement entre les tombes du cimetière Roosevelt. Je n'y étais venu qu'une fois, pour l'enterrement d'Erica. Comment j'avais pu retrouver cet endroit ?

Je me dirigeai donc vers le trou dans lequel devait à présent reposer le corps de mon ex petite-amie. Enfin il n'étais plus question de trou maintenant. Juste un gros block de pierre sur lequel était inscrit le nom de Erica Reyes et devant lequel traînait un demi-millier de fleurs et plaques. Apparemment certaines personne venait ici bien plus régulièrement que moi. Je ne pouvais pas m'empêcher d'avoir un regard triste en observant la date de sa mort. Si j'avais été un peu plus réactif... Peut-être n'aurait-elle pas été à six pieds sous terre. Quelques larmes se mirent à couler sur mes joues, mais je les essuyait bien rapidement avant de poursuivre mon chemin.

J'arrivai vers la partie la plus ancienne du cimetière, là où les noms sur les pierres tombales était beaucoup plus difficile à lire et où il n'y avait plus aucune fleur poru les décorer. Je ne connaissais aucun des noms que je pouvais lire et pourtant je ne pouvait m'empêcher d'être triste comme si... Comme si au fond de moi, je les avais connu ces gens. C'est alors qu'un nom retînt mon attention : "Christopher Stefan O'Connor et sa bien-aimée Rosalia A...", la suite était impossible à lire. La végétation avait presque envahit toute la tombe et le temps avant abîmé les gravures. Je me penchais donc pour enlever la mousse qui recouvrait les dates de ces deux personnes. Apparemment ils avaient vécût dans le milieu du siècle dernier et l'homme était mort bien avant sa fiancé.

- La guerre du Vietnam...

Je me surpris à chuchoter ces mots. D'ailleurs comment je savais que cette femme était sa fiancée ? Rosalia... Rosalia... Ma tête me fit souffrir soudainement. Pourtant une main sur mon front, je ne pu m'empêcher de grogner. A croire que je venais de faire sauter le verrou d'un de mes souvenirs. Je revoyais donc une jolie jeune femme brune, souriante, pourtant une belle robe des années 50. Rosalia... Revenant à les réalité, je ne pu m'empêcher de jurer mentalement. Merde... Ce Christopher s... S'était moi ? Et pourquoi mon coeur se serrait autant ? Pourquoi je n'arrivais pas à effacé le prénom de Rosalia de mon esprit ? Pourquoi est-ce que je n'arrivais pas à cesser de pleurer ?

Trop d'interrogation secouait mon esprit. J'essuyais mes larmes pour la énième fois et le temps de faire un peu de vide dans mes pensées, je décidai de rester là. Devant ma propre tombe. Dit comme ça, c'était vraiment bizarre... Après quelques temps de contemplation, j'en avait marre de rester debout, je décidai donc de faire le tour de la tombe pour m'asseoir derrière elle et m'appuyer contre sa pierre. Pourquoi je ne m'étais pas assis devant ? Aucune idée... Sans doute pour ne pas abimer encore plus les gravures.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_______________________________
I can never forget, so don't remind me of it forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 411
Date d'inscription : 29/11/2013
Localisation : BC Hills






MessageSujet: Re: If I wasn't here tomorrow would anyone lose sleep ? feat. Clifford   Mar 23 Sep - 0:44


If I wasn’t here tomorrow, would anyone lose sleep ?
❧ ft. Caetano
A peine arrivé dans cette ville appelé Beacon Hills, que j’avais réussi à trouver une place dans une colocation. Et pas chez n’importe qui. J’avais retrouvé Eirin et ce fut une plaisante surprise de la revoir après tant d’années. J’imagine que ce ne fut pas si difficile que ça de se reconnaître puisque ni elle ni moi n’avons changé de physique depuis des années.

Revenir à Beacon Hills avait un certain côté sentimental pour moi. J’avais connu des gens par le passé, des gens qui n’existaient plus à l’heure actuelle. Des gens comme Christopher O’Connor par exemple. Des frères de guerre, c’est ce que nous avions été dans le temps.

Aujourd’hui j’avais décidé d’aller lui rendre hommage, puisque sa tombe était à BC Hills et j’étais alors aller acheter un bouquet de fleurs avant de marcher en direction du cimetière. Sur le champ de bataille, on pense tous être assez chanceux et s’en sortir, mais finalement la réalité nous rattrape bien vite et on se prend une balle dans le torse. Mais moi j’avais dévoué la chance, j’avais triché, comme le Trikster que j’étais. Alors que mes camarades se prenaient des balles, je faisais fondre celles qui me tombaient dessus grâce à mes mains en feu et mes reflexes de Kitsune. Le temps de me débarrasser de mes attaquants et de me retourner, Chris était déjà au sol, se vidant de son sang.

Je secouais la tête afin de me vider de ces pensées et remarquais alors que j’étais arrivée à bonne destination. La tombe de Chris se trouvait à mes pieds et je déposais doucement les fleurs près de la pierre tombale, recouverte de feuilles et de mauvaises herbes. « Salut vieux frère, ça fait un bail que je suis pas venu » dis-je doucement avant d’entendre un bruit. Je relevais la tête rapidement et vis une touffe de cheveux dépasser au-dessus de la pierre. Je n’avais rien contre les gens qui faisaient des siestes dans les cimetières mais pas sur les tombes de mes amis. « Ça te dérangerait d’aller faire ta sieste ailleurs ? » dis-je à l’intention de l’inconnu, d’une voix forte et froide. Je pris mon air hautain et dédaigneux avant que le masque de se brise en voyant l’inconnu se lever et tourner la tête vers moi.
©clever love.

_______________________________
I  got  the  fire
I 'm  burning  one  hell  of  a  something
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 134
Date d'inscription : 20/03/2014
Age : 21
Localisation : Allongé, quelque part...






MessageSujet: Re: If I wasn't here tomorrow would anyone lose sleep ? feat. Clifford   Mar 23 Sep - 19:16
















 ❝What if I just tried not to remember ❞
Would it matter at all ?




Ce n'était pas une sensation des plus agréables. Je n'avais qu'un nom en tête, un sourire, l'ombre d'un visage, une silhouette et je ne pouvais m'empêche de pleurer. Qui avait été cette Rosalia pour moi ? Rien n'était sûr. J'étais peut-être bien son fiancé, ce Christopher, mais peut-être pas. Peut-être était-je le frère de cette demoiselle ou son père. Ou un simple ami... C'était vraiment perturbant. Enfin peut-être pas autant que ça :

« Salut vieux frère, ça fait un bail que je suis pas venu »

Quelqu'un était apparemment venu rendre un hommage sur cette tombe qui m'intriguait temps. Mais comment c'était possible. La voix que j'entendais ne me semblait pas être celle d'une personne âgée. Et il ne pouvait s'agir d'un descendant des O'Connor, il utilisait le terme "vieux frère" et sous-entendait qu'il n'était pas venu depuis longtemps. Qui était donc cet homme. Une autre créature avec plusieurs réincarnation ? Ou un immortel peut-être...

J'avais ainsi deux solutions pour obtenir des réponses. Soit je me levais et demandait directement au gars qui il était. Soit je restais là, je faisais semblant de dormir et écoutait ce qu'il aurait encore à dire. Etant donné mon taux d'énergie à cet instant, j'optai pour la seconde solution que je nommais mentalement "le mode Autruche". Si vous n'avez pas compris pourquoi je dis ça et bien... Aller faire un tour sur le wikipédia des autruches, ça ne vous fera pas de mal.

« Ça te dérangerait d’aller faire ta sieste ailleurs ? »

A noté pour la prochaine fois : Mode Autruche = Tout pourri et inutile. Je n'étais pas vraiment en train de faire une sieste mais bon... J'essuyais rapidement mes yeux, quitte à débattre avec un inconnu, autant ne pas avoir l'air trop déprimer. Quoique, je savais bien que la couleur de mes yeux me trahirai. Ils me trahissent toujours ces... Infidèles ! Peut-être que je devrais devenir aveugle et porter des lunettes noires en permanance poru que cela cesse. Quoique non en fait... J'avais très peu envie de me crever les yeux pour ça. Surtout que mes yeux risquaient de se régénérer et ce ne serait pas très agréable.

Je finis donc par me relever pour faire face au gars bizarre. En soit, il n'avait rien de bizarre ne fait. Il ressemblait juste à un ado de mon âge, mais sachant bien qu'il ne fallait pas en rester au apparence lorsqu'on vivait dans une ville telle que Beacon Hills, je préférai rester méfiant. Mais il y avait un truc chez cet inconnu qui me disait que je pouvais lui faire confiance. J'avais un sale impression de déjà-vu en fait... Barf ! C'était p'têtre cette histoire de synapse dans le cerveau qui explose et qui provoque uen sorte de déjà-vue... Non non, je n'avance là aucune théorie scientifique... Je ressort juste ce que j'ai lu sur internet. Et faites pas genre ! Je sais que vous aussi quand vosu avez une question débile en tête google devient votre meilleur ami.

- Désolé, loin de moi l'idée de vouloir bafouer cette tombe.

J'avais vraiment l'impression d'avoir offenser l'inconnu en agissant ainsi et ça m'embêtait bien de devoir lui expliquer les raisons de ma présence ici. Si ça se trouve, ce n'était qu'un humain qui aimait fairesemblant de connaître tout le monde au cimetière pour paraître plus vieux qu'il ne l'es réellement. Il y avait tellement de personnes bizarre dans ce monde.

- D'ailleurs, je ne faisais pas une sieste, j'aurais peut-être finit par m'endormir certes. Bon d'accord, je ne me reccueillais pas non plus je.... Je réfléchissais c'est tout.

Je ne savais pas si le jeune allait me croire sur paroles ou non. Mais je m'en fichais un peu en fait, car personnellement, je savais que je n'étais aps un menteur et je n'étais coupable d'aucun crime non plus. Enfin, pas dans cette vie là. Si ça ce trouve, ce gars ne m'avait même pas écouté. Mais il avait ramener de très jolies fleurs pour les poser sur la tombe des O'Connor. J'avais presque envie de l'en remercier tient. Seulement j'aurais l'air un peu bête si il me demandait d'expliqué comment je connaissais ces gens. "Je sais pas, l'intuition me dit que nous avons été lié un jour...". Qui croirai à des bêtises pareilles ?




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_______________________________
I can never forget, so don't remind me of it forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 411
Date d'inscription : 29/11/2013
Localisation : BC Hills






MessageSujet: Re: If I wasn't here tomorrow would anyone lose sleep ? feat. Clifford   Lun 29 Sep - 2:47


If I wasn’t here tomorrow, would anyone lose sleep ?
❧ ft. Caetano
Je secouais la tête afin de me vider de ces pensées et remarquais alors que j’étais arrivée à bonne destination. La tombe de Chris se trouvait à mes pieds et je déposais doucement les fleurs près de la pierre tombale, recouverte de feuilles et de mauvaises herbes. « Salut vieux frère, ça fait un bail que je suis pas venu » dis-je doucement avant d’entendre un bruit. Je relevais la tête rapidement et vis une touffe de cheveux dépasser au-dessus de la pierre. Je n’avais rien contre les gens qui faisaient des siestes dans les cimetières mais pas sur les tombes de mes amis. « Ça te dérangerait d’aller faire ta sieste ailleurs ? » dis-je à l’intention de l’inconnu, d’une voix forte et froide.

Je pris mon air hautain et dédaigneux avant que le masque ne se brise en voyant l’inconnu se lever et tourner la tête vers moi. C’était impossible. Celui devant moi n’était pas un étranger malpropre qui dormait sur une tombe, c’était Chris. « Désolé, loin de moi l’idée de vouloir bafouer cette tombe. D’ailleurs, je ne faisais pas une sieste j’aurais peut-être fini par m’endormir certes. Bon d'accord, je ne me recueillais pas non plus, je… je réfléchissais c’est tout » déclara l’ancien Chris et je me contentais de rester planté là, le regard droit dans le sien. Cette situation était extrêmement troublante. Le même visage, la même voix, c’était bien lui… « Chris.. tu.. Qu’est-ce que tu fais… Comment es-tu là? » dis-je d’une voix plus troublée que je ne l’aurais voulu. Il avait été mon meilleur ami, mon frère même pendant une période, et je l’avais vu mourir devant mes yeux. Mais pourtant, en cet instant il était bien là devant. Chris me regarda troublé comme si mes mots l’avaient lui aussi choqué, et l’expression de son visage me montrait qu’il n’avait pas l’air de savoir qui j’étais. Et puis je compris. Je secouai la tête en lâchant un rire sec. « Désolé, tu dois être un de ses descendants, pendant un instant la ressemblance m’a vraiment frappé » dis-je en me passant une main dans les cheveux. Pendant un instant j’avais cru que Chris, comme moi, aurait pu être immortel. Mais il fallait être rationel parfois, tout le monde n’était pas immortel…


©clever love.


_______________________________
I  got  the  fire
I 'm  burning  one  hell  of  a  something
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 134
Date d'inscription : 20/03/2014
Age : 21
Localisation : Allongé, quelque part...






MessageSujet: Re: If I wasn't here tomorrow would anyone lose sleep ? feat. Clifford   Jeu 2 Oct - 21:35
















 ❝What if I just tried not to remember ❞
Would it matter at all ?




Je m'attendais à ce que le gars en face de moi s'emballe et se mette à me disputer comme un petit vieux en me criant qu'il fallait respecter la mémoire des morts, que Dieu allait me punir si je continuais à agir ainsi, tout en me donnant des coups de cannes pour que je me tire en courant. Mais mon interlocuteur n'étant pas vieux, il n'avait pas de canne... Donc c'était déjà raté. Puis, il n'avait pas une tête de fervant croyant non plus. Je sais, ce n'est pas bien de juger sans savoir...

« Chris.. tu.. Qu’est-ce que tu fais… Comment es-tu là? »

Mmh oui ? Chris ? Mais encooore ? Je papillonais des yeux un moment en cherchant à comprendre ce qu'il se passait. La Lumière divine vîns alors toucher mon esprit ! Chris ? Un diminutif de Christopher peut-être ? Je trounai donc immédiatement la tête pour vérifier qu'il s'agissait bien du nom sur la tombe qui m'avait interpellé. Oui, oui, Christopher, c'était bien ça.

« Désolé, tu dois être un de ses descendants, pendant un instant la ressemblance m’a vraiment frappé »

Je fronçais les sourcils d'un air intrigué. J'avais du mal à cerner ce mec. D'où est-ce qu'il sortait ? J'étais sûr de l'avoir déjà vu quelque par et... Et lui aussi semblait me connaître apparemment. Enfin, il connaissait ce Chris qui me ressemblait affreusement. Mmmh. Ma théorie serait donc bonne ? Je serais vraiment ce Christopher ? Cela expliquerai pourquoi je m'étais aussi perturbé en voyant cette tombe.

- Impossible que je sois son descendant. O'Connor... C'est un nom typiquement américain. Et je suis Brésilien.

Il n'y avait donc pas d'ambigüté possible alors non ? Si mon interlocuteur m'avait confondu avec ce Chris... Il n'y avait pas cinquante personne avec une tête comme la mienne ! Quoique cela pourrait être un sacré coïncidence aussi. Raaah ! J'étais perdu ! Tous ses raisonnements me donnaient un mal de crâne pas possible ! Par réflexe, je posai donc ma paume sur mon front tout en serrant les dents.

- 'tin... Ca me saoule. T'es sûr que je ressemble à ce Christopher ? Enfin... Je veux... Tu le connaissais bien ? Il n'avait pas de... Frère ou cousin qui lui ressemblait ?

Ca faisait beaucoup de question à la fois tout ça, mais c'était plus fort que moi. D'ailleurs un autre détail me revînt à l'esprit.

- Oh et... Il est mort durant la guerre du Vietnam non ? Mais t'as pas l'air plus vieux que moi. Qu'est-ce que tu es ? Une sorte d'immortel c'est ça ? Quel âge as tu ?

Si ce n'était pas du harcèlement à ce niveau, je me demandai comment on pouvait appeler ça ! Le pauvre gars... Lui qui était simplement venu se recueillir sur la tombe de son "vieux frère", voilà que je lui faisais subir un interrogatoire. Il ne restait plus qu'à espérer qu'il ne le prendrait pas trop mal.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_______________________________
I can never forget, so don't remind me of it forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 411
Date d'inscription : 29/11/2013
Localisation : BC Hills






MessageSujet: Re: If I wasn't here tomorrow would anyone lose sleep ? feat. Clifford   Dim 19 Oct - 20:06


If I wasn’t here tomorrow, would anyone lose sleep ?
❧ ft. Caetano
Chris était devant moi et je me contentais de rester planté là, le regard droit dans le sien. Il avait été mon meilleur ami, mon frère même pendant une période, et je l’avais vu mourir devant mes yeux. Mais pourtant, en cet instant il était bien là. Chris me regarda troublé comme si mes mots l’avaient lui aussi choqué, et l’expression de son visage me montrait qu’il n’avait pas l’air de savoir qui j’étais. Et puis je compris. Je secouai la tête en lâchant un rire sec. « Désolé, tu dois être un de ses descendants, pendant un instant la ressemblance m’a vraiment frappé » dis-je en me passant une main dans les cheveux. Pendant un instant j’avais cru que Chris, comme moi, aurait pu être immortel. Mais il fallait être rationnel parfois, tout le monde n’était pas immortel…

Pendant quelques instants, Chris sembla réfléchir à ce que je venais de dire, comme s’il était pris dans une reflexion intense. « Impossible que je sois son descendant. O’Connor.. C’est un nom typiquement américain. Et je suis brésilien » me répondit-il calmement et je me contentais de le fixer. Cette conversation sembla lui donner un mal de crâne, littéralement. « ‘tin… ca me saoule. T’es sûr que je ressemble à ce Christopher? Enfin… je veux.. ; tu le connaissais bien ? Il n’avait pas de… frère ou cousin qui lui ressemblait ? » me demanda-t-il à la chaîne et je secouais la tête négativement. « D’aussi loin que je me rappelle, non. Et pourtant je le connaissais particulièrement bien » lui affirmais-je alors que je passais une main dans mes cheveux. Serait-il possible que ce gars-là, soit bien Christopher ? Pourtant il n’avait pas vraiment les mêmes personnalités. Néanmoins il y avait cette espèce de sensation de déjà-vu et pas seulement du point de vue physique… « Oh et… il est mort Durant la guerre du Vietnam non? Mais t’as pas l’air plus vieux que moi. Qu’est-ce que t’es ? Une sorte d’immortel c’est ça ? Quel âge as-tu ? » continua-t-il dans sa lancée.

Je balançais ma tête en arrière alors que j’éclatais de rire. « Beaucoup de questions dis donc. Ne crois pas ce que tu vois gamin, les apparences sont trompeuses » dis-je avec un sourire en coin, après tout, c’était dans ma nature de tromper les gens. « Chris est effectivement mort pendant la guerre du Vietnam et j’y étais moi aussi. Pour mon âge, cela fait 171 ans que j’ai arrêté de vieillir alors que j’avais 19 ans, je te laisse faire des math pour savoir mon âge exact » dis-je en lâchant un rire. Il fallait le faire travailler un peu le petit. « En soi, je suis effectivement immortel, mais pas que » finis-je mystérieusement en haussant les épaules. « Quelque chose me dit que tu ne te crois pas seulement un descendant de Christopher. Pourquoi est-ce que tu ne me dirais pas ce que toi tu es ? » demandais-je à mon tour en haussant un sourcil, intrigué.

©clever love.


_______________________________
I  got  the  fire
I 'm  burning  one  hell  of  a  something
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 134
Date d'inscription : 20/03/2014
Age : 21
Localisation : Allongé, quelque part...






MessageSujet: Re: If I wasn't here tomorrow would anyone lose sleep ? feat. Clifford   Lun 27 Oct - 0:17
















 ❝What if I just tried not to remember ❞
Would it matter at all ?




Un bon point, l'inconnu n'avait pas fuit en hurlant que j'étais un psychopathe en entendant mon flot de question. Alors soit je faisait des progrès en matière de tact, soit j'étais en face d'un type étrange. Bizarrement, la deuxième solution me semblait la plus plausible. Enfin, en soit, on s'en fou un peu vous me direz. L'inconnu me répondit qu'il connaissait bien Christopher et qu'au dernière nouvelles il n'avait pas de frère ou de cousin qui lui ressemblait. Bon on avait une piste de plus ainsi. Seulement ça m'énervait tout de même de ne pas me souvenir clairement...

« Beaucoup de questions dis donc. Ne crois pas ce que tu vois gamin, les apparences sont trompeuses »

Au moins j'avais réussit à faire rire mon interlocuteur. Cela signifiait sûrement que j'avais gagné en tact ses derniers temps ou que j'étais en face du'n homme fort étrange. Bizarrement, la second solution me semblait la plus plausible. Dans tout les cas, j'étais bien d'accord avec lui. Helià m'avait assez répété qu'il ne fallait pas se fier aux apparences, ni suivre les gentils monsieurs qui voulaient me donner des bonbons à la sortie de l'école. C'est d'ailleurs ce que j'allais répondre avant que l'inconnu ne reprenne :

« Chris est effectivement mort pendant la guerre du Vietnam et j’y étais moi aussi. Pour mon âge, cela fait 171 ans que j’ai arrêté de vieillir alors que j’avais 19 ans, je te laisse faire des math pour savoir mon âge exact »

Ha ! J'avais bien eut raison ! J'hésitai à faire une petite danse de la victoire pour fêter ça, mais finalement, je renonçais. J'avais déjà réussi à ne pas faire fuir mon interlocuteur avec mon interrogatoire alors on allait éviter d'en rajouter, sinon il allait finir par croire que j'en faisait exprès.

« En soi, je suis effectivement immortel, mais pas que »

Cette nouvelle me choquait guère. J'avais rencontrer des trucs bien plus bizarre dans ma vie. Seulement cette fin de phrase "mais pas que"... Je la trouvais effroyablement louche. Quoi ? Moi ? avoir des pensées mal-placés ? Sérieusement, si mon cerveau marchait normalement, je crois que ça se saurait. Non mais, maintenant j'avais limite peur d'entendre ce que l'inconnu allait encore me dire. Avec une fin de phrase pareil, je m'attendais au pire. Genre qu'il m'annonce qu'il est Gogo Dancer et arrache ses vêtement pour me faire une danse bizarre.

« Quelque chose me dit que tu ne te crois pas seulement un descendant de Christopher. Pourquoi est-ce que tu ne me dirais pas ce que toi tu es ? »

Oh... Je ne saurais jamais si c'et vraiment un Gogo Dancer ou pas au final. Puis, ce n'était peut-être pas plus mal en fait. Quoique si c'était le cas, j'aurais plein de nouvelles questions à lui poser ! Mais je me faisais sans doute des idées, comme d'habitude. Je balayait donc cette idée absurde de ma tête pour le moment (oui, j'avais bien l'intention d'éclaircir ce mystère).

- Désolé, les maths et moi ça fait deux... 171 c'est déjà beaucoup alors je vais me contener de ça. Ah mince... 190... T'as 190 ans c'est ça ? A croire que mon cerveau marche tout seul parfois.

Ouais, je venais de faire le calcul alors que je n'avais pas envie de le faire. A croire que mon inconscient adorait faire le contraire de ce que je lui disais. Et non, je ne vais pas me lancer dans toutes ces théories sur le conscient et l'inconscient que j'ai vu en philosophie... C'est trop compliqué. Je laisse ce délire à notre taré de prof. Ouais, il faut être taré et aussi un peu masochiste pour aimer cette matière.

- Si je suis loin d'être un descendant de Christopher... En fait, je suis peut-être lui. Enfin, j'étais lui. Pfff... Ce que c'est compliqué à expliquer...

Je pris un petit moment pour réfléchir à comment j'allais formuler ça. D'ailleurs Helià me tuerait sûrement d'avoir dit ce que j'étais à un parfait inconnu. Mais étant donné qu'il venait de m'avouer qu'il était Gogo Dancer... EUH ! Non ! Immortel ! Brrrr... Sale lapsus... Donc, l'inconnu m'avait bien dit qu'il était immortel alors je pouvais bien lui dire en partie ce que j'étais.

- Je ne suis pas immortel, mais j'ai plusieurs vies. Lorsque je meurs, je me réincarne plus tard. Alors ça peut être des siècles plus tard comme ça peut être le lendemain. Donc à n'importe quel époque et dans n'importe quel pays. Je garde la même tête, plus ou moins le même caractère je pense. Mais ma condition et mon nom changent.

J'espère que mon interlocuteur avait comprit parce que je n'avais vraiment pas envie de réexpliqué tout une deuxième fois. En plus, j'avais même pas terminé ce que je voulais dire !

- Actuellement, je sais que j'en suis à ma quatrième vie sur sept. Mais vu que je n'ai que 18 ans, je commence à peine à me souvenir de mes vies antérieur... Celle que je connais le mieux c'est ma première... Pour la deuxième ça reste un peu flou et pour la troisième... Je sais juste que je devais aimer cette Rosalia qui est enterré avec Christopher.

Pour me mettre à pleurer en voyant sa tombe, je ne voyais pas bien quelle autre relation j'aurais pu entretenir avec cette Rosalia si je ne l'aimais pas.

- Du coup, si tu dis que je ressemble à ce gars... Il est possible que ce soit moi. Mais dans ma troisième vie.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_______________________________
I can never forget, so don't remind me of it forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: If I wasn't here tomorrow would anyone lose sleep ? feat. Clifford   

Revenir en haut Aller en bas
 

If I wasn't here tomorrow would anyone lose sleep ? feat. Clifford

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Salle d'attente - qui porte bien son nom! feat. I. Sara Stinson
» — Lily Scénario's --- Sophia Bush
» (m) - MICHAEL TREVINO - Love Foerver Maybe ?
» (f) - RACHEL BILSON ► the past belongs to it, the future belongs to us
» (F) Allison Argent Feat Crystal Reed

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In Those Yellow Eyes :: Cimetière Roosevelt-